José Luis Carrillo

Los Hijos del Ciervo
Cal Garbat, S2

Dans la vallée du Haut-Tage, l’un des territoires les plus dépeuplés d’Europe, dominé par la nature sauvage, j’ai pu sentir le voyage millénaire que l’homme a fait depuis l’obscurité des temps jusqu’à nos jours.

Là, cachés dans les brouillards, j’ai rencontré les derniers descendants de Cerunnos, le dieu astado, vénéré par les Celtes dans cette région depuis plus de mille ans.

Héritiers d’une cosmogonie sur le point de s’éteindre, ils sont les derniers celtibères du plateau espagnol et de leur vallée sacrée.

“Los Hijos del Ciervo” est un travail documentaire réalisé dans la zone nord de la province de Guadalajara, où l’auteur aborde la relation que les sujets ont avec la nature, fruit en partie de leur passé celtique.

C’est un travail anthropologique, symbolique, qui montre comment notre passé et notre territoire peuvent façonner une vision particulière du monde.

Blanca Berlin

José Luis Carrillo (Alicante, 1977)

Photographe documentaire, professeur de photographie et directeur de l’école de photographie Mistos à Alicante. 

Il allie son côté enseignant à la réalisation de travaux photographiques personnels centrés sur le domaine de la photographie documentaire contemporaine à vocation anthropologique et sociale.

Son travail suppose une réflexion sur l’importance que l’environnement et le passé ont dans la construction de notre façon d’être, ainsi qu’une fenêtre sur des réalités qui échappent à la réglementation.

Expositions individuelles au Festival Encontros da Imagen (Porto), Festival Lumínic (Barcelone), Festival Ojos Rojo (Denia), Sala La Kursala (Cadix), CCC Las Cigarreras (Alicante), CCC L Escorxador (Elche), entre autres.

joseluiscarrillo.com

@joseluis_carrillo

Avec le support de: