PIELES TURBIAS


Mon exposition est liée à un voyage historique de portraits de personnes connues et inconnues dans différentes villes d’Espagne, comme Majorque, Madrid et Barcelone.
Ces photographies parlent de chemins, de sentiers entrelacés, de personnes dans la rue, d’un univers invisible. Un regard fragile et vulnérable pour beaucoup, dans lequel j’ai été ému par leur force et leur vigueur, et surtout leur résistance à la vie.

Margarito Dela Guetto

Mallorca

 

Margarito et sa caméra sont inséparables.
La photographie instantanée implique un hic et nunc, un ici et maintenant. Son travail est le reflet de tout ce qui l’entoure. Le Polaroïd est pour lui un enregistrement, une archive personnelle, la confirmation que le temps a passé, mais que les protagonistes qu’il choisit et met en scène dans des décors urbains y ont laissé leurs traces.
Autodidacte, Margarito dela Guetto frôle le bizarre pour extraire dans chaque image l’essence authentique de ses personnages avec naturel et nonchalance, sans préjugés.
Il fuit les stéréotypes pour créer sa propre marque, unique et inimitable. La couleur, le cadre, la composition et le cadrage presque spontané définissent sa façon de voir la vie quotidienne.
Une grande partie de son travail a été rassemblée dans de multiples publications, qui ont toujours été liées à sa pratique artistique.