Barcelona Pinhole: The Union Fenosa Building


La ville, ses espaces et ses bâtiments ont toujours fait l’objet du regard photographique. En fait, ce qui est considéré comme la première photographie enregistrée montre déjà les lignes et les angles des bâtiments et le point de fuite d’une rue qui se perd dans un horizon flou. En 1826, le Français Nicéphore Niépce a photographié cette vue dont il ne reste qu’une trace granuleuse, avec des zones claires et de grandes masses d’ombres noires qui suggèrent un espace plutôt que de le montrer. Cette image primitive invite déjà à une interprétation imaginative pour entrer dans cet espace virtuel.
Dans mes photographies, photogravures et livres, l’artiste propose une réflexion sur cette relation complexe et intime que nous entretenons avec notre environnement urbain. Avec des angles de prise de vue extrêmes et des vues fragmentées et superposées, je veux décontextualiser ce qui est connu et photographié, interroger l’espace architectural, chercher un dialogue avec l’espace urbain et construire une architecture imaginaire à travers ses fragments.

Henri Christian Verreet

Belgique

 

Henri Christian Verreet est né à Paris, en France, en 1960 et est de nationalité belge.
Après avoir passé ses années d’études en Allemagne, il s’est installé au Royaume-Uni pour suivre une formation d’ébéniste et de concepteur de meubles. Il vit à Bristol et travaille comme artisan du bois pendant quelques années. Il décide ensuite d’étudier les beaux-arts au Bath Spa University College, où il obtient un diplôme en sculpture et en photographie.

Plus tard, il a commencé à travailler dans le domaine de la photographie artistique et de l’installation photographique, en combinant texte et image. Il a participé à plusieurs expositions, tant au Royaume-Uni qu’en Allemagne. En 2000, il s’est installé à Séville, puis à Malaga, où il s’est établi comme artiste indépendant. Il continue à se former et développe son travail graphique, en utilisant diverses techniques. En 2009, il arrive à Barcelone, où il travaille désormais dans le studio-atelier Deep Edicions à Poble Sec, un espace dont il est membre fondateur.

Depuis 2013, il écrit des articles sur les arts plastiques, plus précisément sur la céramique artistique et le design céramique dans le magazine TerrArt.
Son intérêt pour les différentes techniques de photographie analogique et de photogravure l’a amené à enseigner les techniques de gravure et de photogravure non toxiques dans son atelier.  Depuis quelque temps, il enseigne le cours de photographie contemporaine à l’école TPK de l’Hospitalet, ce qui reflète son intérêt pour l’état actuel de la photographie et les débats qui l’accompagnent dans le contexte de l’art contemporain.

Institut d’Estudis Fotogràfics de Catalunya

C/ Comte d’Urgell, 187

08036 Barcelona

info@iefc.cat

 

Vernissage 21 septembre 19:00h

21 septembre – 29 octobre

Du lundi au vendredi de 9h00 à 21h00